Accueil > Fiches thématiques > Santé des Jeunes : Accès aux soins

Santé des Jeunes : Accès aux soins
(Mise à jour : octobre 2013)

De nombreuses études montrent que les jeunes sont en relative bonne santé. Cependant on voit s’accroître des pratiques et des consommations à risque, conséquences de situations de mal-être ou de souffrance psychique et qui peuvent avoir des conséquences néfastes. L'accès à l'emploi, au logement et à la santé reste également un problème pour certain d'entre eux. Quelle que soit leur situation, étudiant, en formation, en recherche d’emploi, en rupture sociale, il convient de leur faciliter l’accès aux soins et à la santé, ainsi qu'aux différents dispositifs sociaux.

Consultation en cabinet et Soins bucco-dentaires


Consultation en cabinet


Le patient a le libre choix de son médecin traitant. À lui de choisir le médecin qui lui convient le mieux.

Cependant, pour bénéficier d’un meilleur remboursement, il est nécessaire de déclarer son médecin traitant, et ainsi suivre « un parcours de soins coordonnés ».
En effet, depuis le 31 janvier 2009, l'Assurance Maladie ne rembourse que 30 % du tarif de la consultation, si le parcours de soins coordonnés n’est pas respecté.
Au-delà de 16 ans, assuré social ou ayant droit, doit choisir et déclarer à l'Assurance Maladie son médecin traitant.
Pour les mineurs de 16 et 17 ans, ils doivent avoir l'accord de l'un des deux parents ou titulaires de l'autorité parentale qui devra également signer la déclaration.
Pour les moins de 16 ans, ils ne sont pas concernés par le système du parcours de soins coordonnés. Ils peuvent aller voir un médecin sans nécessité de déclaration.

Concernant la prise en charge spécifique des mineurs, le Code de déontologie médicale stipule dans son article 4 sur le secret professionnel : « Le secret est également dû aux mineurs. Les mineurs viennent souvent se confier aux médecins et, comme les adultes, ils ont droit au respect et à la discrétion. Il est important, surtout à l’adolescence, qu’un mineur puisse trouver en son médecin un confident qui n’ira pas révéler à ses parents les secrets qui lui sont confiés. » Les mineurs peuvent donc consulter un médecin sans autorisation parentale. Le médecin est tenu au secret professionnel vis à vis des parents d’un mineur qui en fait la demande en dérogation au principe très général de l’autorité parentale (article L 1111-5 du code de la santé publique).

Pour connaître les adresses des professionnels de santé : voir le site ameli-direct

Soins bucco-dentaires


Les soins dentaires comprennent les soins dits "conservateurs" (détartrage, traitement d'une carie, dévitalisation, etc.) et les soins chirurgicaux (extraction, etc.).

Ils sont pris en charge par l'Assurance Maladie s'ils figurent sur la liste des actes et prestations remboursables, et sont remboursés à 70 % sur la base de tarifs conventionnels, dont certains sont variables selon que le patient a moins de 13 ans ou plus de 13 ans.

Les traitements d'orthodontie sont pris en charge par l'Assurance Maladie, sous réserve d'obtenir l'accord préalable de la caisse d'Assurance Maladie et s'ils sont commencés avant 16 ans.
Ils sont remboursés à 100 % sur la base de tarifs dits « de responsabilité », très souvent inférieurs à leur coût réel.
En effet, contrairement aux consultations et aux soins dentaires, le tarif des traitements d'orthodontie est libre. À noter cependant que le chirurgien-dentiste ou le médecin stomatologiste est tenu de fixer ses honoraires « avec tact et mesure » et d’informer préalablement au moyen d'un devis écrit.
 
La Caisse d’Assurance- Maladie propose des rendez-vous de prévention gratuits pour les enfants et adolescents de 6, 9, 12, 15 et 18 ans.
L’assuré social reçoit un courrier personnalisé avec un imprimé de prise en charge, l'invitant à se rendre chez le chirurgien-dentiste pour cet examen bucco-dentaire.

Voir aussi la Fiche thématique Soins bucco-dentaires

Maisons des adolescents


Lancé à l'issue de la "Conférence sur la famille" de 2004, le programme de création d'une Maison des Adolescents (MDA) se déploie dans chaque département.

Ces MDA :
- accordent gratuitement en toute confidentialité aux adolescents en proie à des difficultés (mal être, santé, scolarité, sexualité, problèmes relationnels ou familiaux..), ainsi qu'à leur famille une écoute personnalisée ;
- assurent une permanence téléphonique et accueillent avec ou sans rendez-vous, sur orientation d'un professionnel ou non ;
- proposent une réponse adaptée de prise en charge, dans les domaines psychique, somatique, juridique, éducatif ou social.

Les acteurs professionnels au contact des adolescents, et notamment les médecins, peuvent obtenir un avis ou des conseils pour l'orientation d'un adolescent.

Pour connaître les coordonnées des MDA en Rhône-Alpes

Centres d’examen de santé


Lieux de soins et de prévention, les centres d’examen de santé s’adressent à la population générale. Cependant, sont pris en charge en priorité les populations en situation de vulnérabilité.

Des examens périodiques de santé sont proposés aux assurés du régime général de l'assurance maladie et leurs ayants droit. Cet examen est gratuit s'il est réalisé dans un Centre géré ou agréé par la Caisse.

Pour connaître les modalités d’accueil, consultez la
fiche Institution CES

Permanence d’Accès aux Soins de Santé (PASS)


Les Permanences d’Accès aux Soins de Santé ont pour but de faciliter l'accès aux soins et à la prévention (notamment aux dépistages) des personnes les plus démunies mais aussi de les accompagner dans les démarches nécessaires à la reconnaissance de leurs droits. Elles proposent un accompagnement médico-social personnalisé durant un temps suffisant pour permettre aux personnes en situation de précarité de s'intégrer ou se réintégrer dans le circuit médico-social de tout citoyen. Les PASS ne se substituent pas aux dispositifs de droits communs. Ces PASS sont des cellules médico-sociales rattachées aux hôpitaux.

Pour connaître les modalités d’accueil et les coordonnées des PASS, consultez la fiche Dispositif PASS.

Centre départemental d’hygiène sociale (CDHS)


Le CDHS est une association à but non lucratif reconnue d’utilité publique qui a pour mission :
- la lutte contre la tuberculose et la prévention des maladies respiratoires 
- l’aide à l'arrêt du tabac,
- les vaccinations pour les enfants de plus de 6 ans, les adolescents et les adultes,
- la prévention et le dépistage des infections sexuellement transmissibles et du SIDA
- la mise en œuvre d’actions d’éducation et de promotion à la santé.

Chaque CDHS est animé par une infirmière, une assistante sociale, une secrétaire médico-sociale et des médecins (généralistes, pneumologues, tabacologues) qui assurent des consultations médicales gratuites.

Pour connaître les coordonnées des CDHS en région Rhône-Alpes

Centres de planification et d’éducation familiale (CPEF)


Les adolescents et jeunes adultes ont accès aux centres de planification et d'éducation familiale (CPEF) pour y rencontrer un médecin, une infirmière ou une conseillère conjugale. La vocation de ces centres est :
- d'informer sur toutes les questions d'ordre gynécologique (contraception, suivi de grossesse, problèmes de fertilité, IVG, prévention des maladies sexuellement transmissibles),
- de proposer des entretiens de conseil conjugal et familial et une écoute et un soutien concernant la vie relationnelle et affective
- de proposer des consultations médicales (contraception et suivi, contraception d’urgence, dépistage VIH, demande d’IVG)
- et le cas échéant d'orienter vers les structures de soins.
Ces consultations sont accessibles sans autorisation parentale et gratuitement pour les mineurs.

Pour connaître les coordonnées des CPEF

Médecine du travail


La médecine du travail est une médecine exclusivement préventive. Elle est exercée au sein d’un « service de santé au travail » et a pour objet d’éviter toute altération de la santé des salariés, du fait de leur travail, notamment en surveillant leur état de santé, les conditions d’hygiène au travail et les risques de contagion.
Tout salarié fait l'objet avant l'embauche ou au plus tard avant l'expiration de la période d'essai, d'une visite médicale. Cette consultation est gratuite.

Voir aussi la rubrique Santé au travail

Voir aussi

Ressources

Outils pour vous aider :


Références bibliographiques


Sources


  • Ministère en charge de la santé – INPES – Assurance Maladie (ameli)