Accueil > Fiches thématiques > Santé mentale - Souffrance psychique

Santé mentale - Souffrance psychique
(Mise à jour : avril 2013)

On peut observer plusieurs manifestations de troubles psychiques : détresse psychologique, troubles dépressifs et anxieux, conduites addictives, troubles de la personnalité… L’accès aux soins de ces personnes requiert une attention particulière.

Il y a nécessité d’identifier les besoins en santé mentale, de préciser la place de l’intervention des professionnels de la psychiatrie, tout en évitant la médicalisation abusive. L’hétérogénéité des situations passent par des réponses adaptées et multiples.

De nombreux intervenants en santé mentale et structures participent à la prise en charge selon le type de population, le type de problème, le type de pathologie et selon les compétences territoriales.

Seront décrits ici plutôt les dispositifs d'accueil, d'orientation et de prise en charge ambulatoire.
Les professionnels de la psychiatrie et les médecins généralistes sont les premiers interlocuteurs des personnes présentant des troubles psychiques. Mais il existe également des structures d'accueil ou d'écoute décrites ci-dessous.

Les points d’accueil et d’écoute jeunes – PAEJ


Les points d'accueil et d'écoute jeunes constituent des formes d'intervention légères qui peuvent jouer utilement un rôle de proximité défini autour d'une fonction préventive d'accueil, d'écoute, de soutien, de sensibilisation, d'orientation et de médiation au contact des jeunes exposés à des situations de risque, et de leur entourage adulte.

Leur intervention
- Se situe en amont de toute intervention médicale ou sociale et exclue, dans leur enceinte, la thérapie, le soin médicalisé, l'échange de seringues, ou encore les prises en charge prolongée sous forme de suivi ou d'accompagnement social spécialisé. En revanche, ils sont en mesure de faire prendre rapidement le relais par des structures médicales ou sociales de droit commun. Ils ont vocation à accueillir notamment les jeunes qui adoptent une attitude de rejet ou de retrait.
- Touche une variété de publics : depuis les enfants dans leur milieu familial jusqu'aux jeunes adultes en grande précarité ou en errance, qu'ils soient ou non consommateurs de produits psychoactifs.

Accueil et écoute des jeunes
Le jeune qui se présente dans un PAEJ reçoit, dès son entrée dans les locaux, un accueil immédiat et sans formalités administratives. L'écoute du jeune se fait dans le respect des règles de confidentialité, du libre choix, et du respect de l'anonymat. Aucune information personnalisée ne peut être donnée à un tiers sans le consentement de l'intéressé.

Accueil des fugueurs et hébergement des mineurs
Dans des conditions d'urgence et de danger pouvant constituer des cas de force majeure, le PAEJ pourra organiser l'hébergement du jeune. S'il est mineur, l'autorisation du représentant légal sera sollicitée ou le procureur de la république saisi (cf. article L. 223-2 du code de l'action sociale et des familles).

Accueil des jeunes précarisés
Le PAEJ n'a pas vocation à répondre aux demandes matérielles que le jeune peut exprimer et qui relèvent d'autres réponses spécialisées. De petites prestations matérielles de première utilité (téléphone, aide au transport, petite restauration) peuvent cependant être offertes, dans un esprit pragmatique et convivial dès lors qu'elles permettent un travail d'écoute et de mobilisation dans de meilleures conditions.

Annuaire des Points Ecoute Jeune en Rhône-Alpes

Les Centres Médicaux Psychologiques


Ce service public de consultations en psychiatrie est gratuit et anonyme.  Tout CMP est rattaché à un hôpital psychiatrique.

Les différents membres de l’équipe soignante sont :
- Médecins
- Psychiatres cliniciens et psychothérapeutes ;
- Une psychologue clinicienne et psychothérapeute ;
- Une psychomotricienne spécialisée dans le développement psychomoteur de l’enfant ;
- Une orthophoniste ;
- Une assistante sociale ; …

Les objectifs de l’équipe soignante sont multiples et complémentaires. Il est proposé un bilan clinique et psychologique complet, et une prise en charge thérapeutique (psychothérapie, traitements médicamenteux, séances d’orthophonie de psychomotricité, thérapies de groupe, …).
Il couvre un secteur géographique déterminé.

Comment adresser les personnes en consultation ?
Pour obtenir un rendez-vous, il suffit de téléphoner au Centre Médico-Psychologique de votre secteur. Chaque ville moyenne bénéficie d’au moins un Centre Médico-Psychologique.

Les centres médico-psycho-pédagogiques (CMPP)


Les CMPP visent un public spécifique : les enfants et les adolescents. 
La plupart des CMPP sont des structures associatives. A but non lucratif, ils ont reçu l’agrément des pouvoirs publics (ARS, Sécurité Sociale). Il en existe dans chaque département.

Leur rôle est :
- le diagnostic et le traitement ambulatoire ou à domicile des enfants de 3 à 18 ans (ou 20 ans selon le cas) dont l’inadaptation est liée à des troubles neuropsychologiques ou à des troubles du comportement ;
- la réadaptation de l’enfant en le maintenant dans son milieu familial, scolaire et social.
- la prévention.

Comment adresser les personnes en consultation ?

Les familles peuvent consulter à leur propre initiative ou sur les conseils de leur médecin, d’un travailleur social, ….
Le rendez-vous peut être pris par téléphone. Un entretien avec un professionnel de l’équipe est proposé.
Différentes aides sont proposées :
- Entretiens parents, enfants ou parents seuls,
- Thérapie familiale,
- Psychothérapies,….

Les modalités pratiques des séances (horaires, durée, rythme, participation de professionnels qui connaissent par exemple l’enfant) sont déterminées en concertation avec les personnes dans le respect du secret professionnel.

Les Centres d'Accueil Thérapeutiques à Temps Partiel (CATTP)


Le CATTP est un des moyens du dispositif de santé mentale mis à la disposition de la population dans le cadre de la sectorisation.
Il consiste à proposer aux patients des actions de soutien et de thérapeutique de groupe visant à leur maintenir, ou favoriser une existence autonome (arrêté du 14 mars 1986).

Sous l’autorité du praticien, des membres de l’équipe pluridisciplinaire de secteur organisent des activités à visée thérapeutique qui s’appuient entre autres sur la musique, la peinture, l’expression corporelle, le théâtre. Dans ces activités sont recherchés les modes relationnelles, la communication, l’affirmation de soi.

Le CATTP propose ces activités en séquences d’une demi-journée.

L’écoute téléphonique


Certaines personnes sont parfois confrontées à des interrogations concernant leur santé ou la santé de leur proche. Elles n’osent pas en parler directement. Les structures d’écoute téléphonique anonymes et gratuites peuvent être un relais intéressant dans le processus d’accompagnement de ces personnes.

Pour connaitre ces dispositifs

Voir aussi

Ressources

Adresses


  • Le Centre Psychanalytique de Consultations et de Traitement de Lyon (CPCT
  • Maison des Adolescents de l'Isère :
    - Rhodanienne - 81 avenue Leclerc - 38200 VIENNE - Tél. : 04 74 53 89 21 - Mail : accueil.ir@ado38.fr

  • Maison des Adolescents du Rhône :
    - 10 rue de Sévigné - 69003 LYON - Tél. : 04 37 23 65 03 - info@maisondesados69.fr

  • Maison des Adolescents de la Drôme:
    - Centre Hospitalier - 201 Boulevard du Maréchal Juin - 26000 VALENCE - Tél. : 04 75 75 00 70

  • Maison des Adolescents de l'Isère :
    - Rhodanienne - 81 avenue Leclerc - 38200 VIENNE - Tél. : 04 74 53 89 21 - Mail : accueil.ir@ado38.fr

  • Maison des Adolescents du Rhône :
    - 10 rue de Sévigné - 69003 LYON - Tél. : 04 37 23 65 03 - info@maisondesados69.fr

  • Maison des Adolescents du Rhône :
    - 10 rue de Sévigné - 69003 LYON - Tél. : 04 37 23 65 03 - info@maisondesados69.fr

  • Adresses en santé mentale

  • SOS Suicide Phénix France
    - Permanences téléphoniques 7 jours/7 de 16h à 23 h : 0 825 20 364 (0,15 euros/mn)
    - Lieux d'accueil : http://www.sos-suicide-phenix.org

Outils pour votre patient :


Outils pour vous aider :


Cadre légal


Numéros Verts


  • Fil santé jeunes :  32 24 (et 0800 235 236) : appel gratuit depuis un poste fixe

  • Cap Ecoute en Rhône-Alpes : 0 800 33 34 35 (appel gratuit)

  • SAMU Social : 115

Références bibliographiques


Sources


  • Haute Autorité de Santé - Ministère en charge de la santé